Apprendre le tissage de Perles : le Peyote Pair

Bonjour !
Après avoir découvert dans le dernier article les bases pour se lancer dans le tissage de perles, il est temps de passer aux choses sérieuses : le tissage peyote pair 🙂

Origines du tissage peyote pair

Il est difficile de déterminer avec exactitude les origines du peyote. Des archéologues ont retrouvé des objets de l’Egypte ancienne tissés avec cette méthode. Les Amérindiens utilisaient des tissages en peyote pour décorer des objets utilisés lors de rituels et de cérémonies religieuses. De nos jours, on aurait tendance à associer cette technique avec les autres techniques de tissage de perles des Amérindiens.

Le peyote se décline en plusieurs versions : plat (pair ou impair), tubulaire, circulaire, 3D, … Nous allons évidemment débuter avec sa variante la plus simple, le peyote pair. Il est appelé comme cela car le nombre de perles qui constitue la largeur du motif est … hé bien pair !

Avec ce type de tissage, on obtient des perles positionnées en quinconce, comme des petites briques. Elles sont décalées d’une ligne à l’autre. Les perles sont positionnées une par une, à l’aide d’une aiguille. Je vous invite si nécessaire à revoir mes explications sur les bases du tissage de perles pour le matériel et le vocabulaire.
Un schéma est offert à la fin de cet article pour démarrer votre premier bracelet. Les schémas se lisent généralement en commençant par le bas, de gauche à droite pour la première rangée, puis de droite à gauche pour la seconde, et ainsi de suite. Selon votre préférence, il est aussi possible de commencer par le haut, dans quel cas on inverse le sens de lecture : 1ère rangée de droite à gauche, 2ème rangée de gauche à droite, etc.

Démarrer la première rangée de peyote pair

Pour l’exemple, nous utilisons deux couleurs distinctes, le bleu et le rose, et une largeur de 6 perles.

On commence par couper une longueur de fil. Je vous conseille de prendre environ 1.5m. Cette longueur se calcule facilement puisqu’il s’agit à peu près de l’écart entre vos deux bras. Il n’est pas nécessaire de prendre plus de longueur, le fil finirait par former des noeuds. Nous apprendrons dans ce tuto comment changer un fil.
Mettez une perle d’arrêt à une quinzaine de centimètres de la fin du fil. Cette perle peut être un délica, ou une autre perles plus grosse, peu importe. Elle ne sert qu’à bloquer le reste du travail et sera enlevée au bout de quelques rangs.

Enfilez les 6 premières perles simplement, à la suite l’une de l’autre, en alternant les deux couleurs.

peyote pair

Nous allons commencer à monter le deuxième rang. Pour cela, enfilez une nouvelle perle (la 7) et repassez l’aiguille dans l’avant dernière perle de la 1ère rangée (la 5). Tirez le fil en maintenant le travail de l’autre main; les perles 6 et 7 devraient se positionner naturellement l’une au dessus de l’autre.

Maintenez ces deux perles bien positionnées fermement entre le pouce et l’index. Prenez une nouvelle perle avec l’aiguille (la 8) et passez l’aiguille dans la perle 3 de la 1ère rangée. Tirez le fil pour que les perles s’alignent avec les autres. Le fil doit être tiré délicatement pour ne pas le casser, mais fermement: il ne doit pas dépasser des perles ou des extrémités, les perles doivent être “collées” les unes aux autres.

Répétez l’opération en enfilant sur l’aiguille la perle 9 et en passant l’aiguille dans la perle 1. Tirez le fil, ajustez. Vous avez fini vos deux premiers rangs 🙂

A ce stade, le travail peut tourner sur lui même !

Avant d’entamer la 3ème étape, vérifiez que le placement de vos premièrs rangs concorde avec votre schéma. Pendant la 3ème étape, maintenez les premiers rangs entre le pouce et l’index pour qu’ils ne tournent pas.

peyote pair

On continue de la même façon pour les rangées suivantes : on enfile une perle sur l’aiguille, on passe l’aiguille dans la perle suivante (celle qui “ressort”), on tire le fil pour que tout se positionne bien.

A partir de la 3ème rangée, tout se met bien en place et il n’y a pas de difficulté majeure, si ce n’est de bien suivre son schéma. Pour s’aider, on peut faire une petite croix au crayon sur les perles déjà tissées, ou suivre avec une règle. Ou pourquoi pas, comme je l’ai déjà vu sur Facebook, découper un post it à la forme des “dents” du schéma et le déplacer au fur et à mesure du tissage 🙂

peyote pair

Changer le fil

Comme je le disais en intro de ce tutoriel, il est préférable de n’utiliser que des petites portions de fil (environ 1.50m) et d’en changer régulièrement. Un fil trop long s’emmêlera, formera des noeuds parfois impossibles à défaire, se fragilisera, rendant le tissage vraiment compliqué.

Lorsque vous commencez à manquer de fil, enlevez l’aiguille de votre travail. Idéalement, votre dernière perle devrait se trouver vers le milieu de l’ouvrage. Evitez de faire un changement de fil sur les côtés.

Pour que le nouveau fil se cale bien dans le tissage, on va le faire démarrer quelques rangées en dessous, et le passer dans plusieurs perles en formant des 8 ou des zig zag, jusqu’à ressortir par la dernière perle posée. On peut ensuite reprendre le tissage normalement. N’oubliez pas de vous assurer que le fil ne dépasse pas entre deux perles en tirant délicatement dessus.

Avec cette technique de changement de fil, aucun noeud ni colle ne sont nécessaires.

Les passages dans les rangées précédentes permettent de consolider l’ouvrage et si votre tissage est suffisamment serré, il ne bougera pas. Après quelques rangées, vous pourrez couper les extrémités de fil à ras de l’ouvrage.

Les images suivantes montrent une suggestion de “trajet” pour l’ajout d’un nouveau fil. Le nouveau fil est en rouge et est introduit par la perle numéro 1. Libre à vous de démarrer plus bas, de faire plus de 8, de travailler dans la largeur … A vous de trouver ce qui vous convient le mieux sur base de cette technique 🙂

peyote pair
peyote pair
peyote pair

Finitions et pose d’un fermoir

Une fois la longueur voulue atteinte, il est temps de terminer votre bracelet et de lui poser un fermoir 🙂

Il y a plusieurs façon de terminer un tissage en peyote pair et plusieurs types de fermoirs disponibles. Nous allons ici nous attarder sur une des options que je trouve la plus pratique et la plus esthétique à mon goût : les embouts pour tissage.

Si vous optez pour une autre option telle que les fermoirs griffes, les fermoirs à coller, le macramé … vous pouvez finir votre tissage en passant plusieurs fois dans les perles précédentes, comme pour un changement de fil, et couper à ras ce qui dépasse. Vous pouvez ensuite adapter le fermoir de votre choix.

Les embouts pour tissage sont adaptés à la taille des Miyuki. Initialement, ils sont prévus pour les tissages au métier ou toute autre technique avec un démarrage en ligne droite, contrairement au peyote. Heureusement, il existe des astuces pour les adapter 😉

Une fois votre tissage terminé, utilisez la fin de votre fil ou placez-en un nouveau.

Il devrait sortir par la perle numéro 2 sur le schéma ci-dessous.
La première partie de cette technique est un peu plus complexe à représenter car il faut faire pas mal d’allers et retours pour bien positionner le fil. Suivez le fil rouge sur le schéma; une fois que votre fil sort de la perle 1, placez la 5 et revenez directement dans la 1. Votre nouvelle perle devrait se placer dans l’alignement de la perle 1. Repassez l’aiguille dans les perles précédentes de façon à sortir par la 2.

peyote pair

Procédez de la même façon pour toutes les perles qui ressortent de votre ouvrage: une nouvelle perle doit se positionner au dessus de chacune d’elle, dans cet exemple il y a 3 nouvelles perles ajoutées.

Une fois terminé, repassez plusieurs fois le fil dans les rangées précédentes, en faisant des 8 pour consolider le tout et maintenir le fil en place. Coupez le bout de fil qui dépasse et faites la même opération à l’autre extrémité du bracelet. Il ne vous reste qu’à faire coulisser l’embout sur les perles ajoutées et le fermer à l’aide d’une pince.

peyote pair

Vous pouvez ensuite finaliser votre bracelet avec un fermoir de votre choix. Par exemple, un mousqueton et une chaînette, ou encore des aimants.

Bonus : une grille facile

J’espère que ce tuto vous a plu ! En bonus, voici un schéma dessiné par mes soins, assez simple à lire car il se compose principalement de lignes en diagonale et de répétitions.
Le schéma ci-dessous correspond à un motif d’environ 6 cm. Il faudra le répéter autant de fois que nécessaire jusqu’à la longueur voulue. Les couleurs sont à adapter à votre goût; celles utilisées ici sont DB 1434, DB 2123 et DB 0203.

Si vous réalisez ce bracelet, n’hésitez pas à me laisser un message, un commentaire, ou me taguer sur Instagram ou Facebook : j’aime voir vos réalisations !  🙂

peyote pair

Enfin, si vous avez envie d’apprendre en groupe, dans la bonne humeur, et recevoir des astuces et conseils, je propose dès le mois de novembre des cours de tissage de perles pour débutants à Bordeaux !

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le Shop ou Facebook 🙂

A bientôt !

Étiquetté , , , , , , , ,

3 thoughts on “Apprendre le tissage de Perles : le Peyote Pair

  1. Merci pour ces explications très claires ! Je connais et pratique le peyote mais pour avoir lu et regardé différents tutos, je trouve que le tien est vraiment bien fait 🙂
    Dommage que je en sois pas plus proche géographiquement, même n’étant plus débutante, je serais venue avec plaisir à l’un de tes ateliers 🙂

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Ça me fait plaisir d’avoir un retour de la part de quelqu’un qui connait déjà le peyote et peut avoir un oeil critique sur mon tuto. D’autant plus que c’est la base des cours que je vais donner, donc il faut que ce soit nickel 😀
      Si jamais un jour tu passes par Bordeaux … Je me ferai un plaisir de t’accueillir 🙂

  2. […] J’espère que cet article vous aidera à vous lancer et apprendre le tissage de perles. Je vous retrouve très bientôt pour le tuto du Peyote Pair […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest